Qu'est-ce qui a changé ?Voir tous les articles
5 min read - Belkacem Nacer

Les décideurs accordent plus d'attention

La France voit les ministres répondre aux pétitions en ligne

Jamais nous n’avons connu de telle situation - une pandémie mondiale, qui n’épargne aucun pays et sur laquelle nous n’avons aucune connaissance. Cette situation inédite a remis en cause bon nombre de nos convictions et certitudes et a laissé place à une volonté de repenser nos mode de vie, nos modes de consommation, afin que l’après ne soit plus comme avant.

Ne pouvant exprimer leurs craintes et leurs revendications au travers de manifestations dans la vie réelle, les citoyens n’ont jamais été aussi actifs sur notre plateforme que pendant les deux mois de confinement. En France, sur la période, le nombre de pétitions postées par mois sur la plateforme a quasiment triplé, le nombre de signatures doublé et le nombre de réponses de responsables politiques n’a jamais été aussi important.

En l’espace de deux mois, 6 ministres du gouvernement français ont répondu à des pétitions en lien avec la crise sanitaire du Covid-19. Les Ministres du Logement, de la Santé, des Sports, de l’Education, de la Culture et de l’Économie ont tous décidé d’ouvrir le dialogue avec les utilisateurs.

Les sujets pour lesquels ils ont apporté une réponse sont très variés. En effet, face à la mobilisation citoyenne massive ils ont par exemple répondu à celles et ceux qui demandaient un plan de financement national pour les sans abris, à d’autres qui souhaitaient un accès responsable à la nature pendant le confinement ou encore à la centaine de milliers de personnes qui exigeait comme dans quasiment tous les pays, des tests gratuits pour tous.

More than 100,000 people in France signed a petition entitled “Covid-19 testing for all.” This large number in signatures gathered within a relatively short period was indicative of the massive role that online campaigning carried during this time. Indeed, going online became the most accessible way to voice your opinions.

As an issue of national interest, the French Minister of Health, Olivier Véran, considered that the Change.org platform was an effective way to address the views and urgent questions of French citizens. Using the platform’s decision-maker tool, he engaged with the public online and published a response for thousands to see.

Alors que le Ministre de la Santé apportait une réponse aux utilisateurs, au même moment, trois autres Ministres se sont appropriés les outils mis à leur disposition par Change.org pour répondre à d’autres interrogations.

The Minister of Economy, Bruno Le Maire, responded to the petition “Save our restaurants and producers!” started by chef Stéphane Jégo on March 17. More than 140,000 signed the petition, asking that the government declare a state of emergency for restaurateurs to receive compensation from their insurance companies.

The Minister of Culture, Franck Riester, on the other hand, responded to the petition asking “for the renewal of the rights of intermittent entertainment workers.” The campaign has gained more than 200,000 signatures as of writing.

Finally, the Minister Delegate for Sports, Roxana Maracineanu, responded to a petition asking “for responsible access to nature during a period of confinement.”

Ces réponses simultanées et multiples nous montrent qu’un dialogue interministériel a été mis en place au sein du gouvernement pour adresser les principales inquiétudes et préoccupations citoyennes exprimées par les utilisateurs de Change.org durant le confinement.

Pourquoi ces réponses par les plus hauts plus représentants de l’Etat sont devenues plus nombreuses ces dernières années ?

Listening and responding to citizen’s voices have accelerated over the past couple of years. In France, the Yellow Vests crisis influenced this shift in decision-maker engagement. The citizen protest movement, born after the launch of a petition on Change.org, led thousands of people to the streets every week for more than a year.

Cette colère citoyenne qui s’est exprimée au travers de cette pétition et le mouvement qu’elle a permis de créer par la suite ont fait prendre conscience aux représentants politiques de la nécessité à consulter régulièrement l’opinion sur les espaces de participation citoyens. C’est la raison pour laquelle, Change.org est devenue à la fois un espace de veille de l’opinion pour les représentants politiques mais aussi de communication avec les français.

En effet, cette volonté de considérer et d’apporter des réponses sur les espaces participatifs est devenue une tactique de gestion de crise qui consiste à adresser les plus "vocaux" sur un sujet pour répondre à leurs attentes et éviter une explosion du mécontentement drivé par la communication de ces personnes engagées.

Sarah Durieux, Directrice France de Change.org résument parfaitement cette évolution:

“Ces réponses confirment que Change.org est devenue ces dernières années un espace privilégié pour les responsables politiques afin de communiquer directement et efficacement auprès d'un public qui utilise de plus en plus le web pour se mobiliser, en particulier en temps de confinement. Apporter une réponse directe aux signataires d'une pétition sur Change.org représente pour le gouvernement un outil très puissant, particulièrement en période de crise”.

Écrit par - Belkacem Nacer
Directeur adjoint des communications, Change.org France